Pot Pourri #1

Il y a souvent plein de petits sujets qui trainent dans un coin de ma tête.Dont j’aimerais te parler, malheureusement je ne trouve pas assez de choses à dire pour en faire un article. Du coup j’ai décidé d’inaugurer « le pot pourri ». Pour pouvoir te parler d’un peu tout , de façon totalement aléatoire. En espérant que ça te plaise .

___________________________________

Jimmy Fairly

 

Tu l’as peut être aperçu si tu me suis sur Instagram , mais j’ai désormais l’immense joie de porter des lunettes. Bon je dis ça mais en vrai c’est juste quand j’ai le nez coller aux écrans (autrement dit toute la journée quoi). Au lieu de me rendre chez un opticien classique je me suis rendue chez Jimmy Fairly , là où les prix sont totalement abordable (parce qu’on ne peut pas négliger cet aspect) et les paires de lunettes toutes plus cool les unes que les autres t’as du sobre à l’original il y en a pour tout les goûts. Le service est génial de A à Z. Tu choisis ta paire, tu fais la paperasse, tu donnes ton petit numéro de téléphone et BIM cinq jours après tu reçois le petit sms de la joie qui t’indique que tes lunettes sont arrivés. Moi j’avais choisi d’aller les récupérer en magasin mais tu peux également te les faire livrer chez toi. Je suis donc aller les chercher, et je suis repartie avec ma paire de lunettes joliment emballé dans son étui, une petite boite et un Tote Bag .

Mais le cool ne s’arrête pas là ! En achetant une paire de lunettes chez Jimmy Fairly, tu permets à une personne dans le besoin d’obtenir une paire de lunettes neuve. Et ça c’est plus que génial non? Ils appellent ça le « buy one give one « . Donc si tu habites Lyon, Paris, Bordeaux, Toulouse ou Rennes et que tu as besoin de lunettes je t’invite à aller faire un petit tour en boutique. Sinon, pour découvrir la marque, tu peux faire un clic sur Jimmyfairly.com. Tu découvriras aussi une collection de lunettes de soleil sachant que l’été approche ça peut être intéressant …

 

 

_____________________________________

LEmifion 

emifion-fidelite-replay

Voilà maintenant quelques semaines que j’ai découvert l’Emifion par le biais d’une amie qui m’en avait parlé. Et depuis j’ai envie que le monde entier sache, connaisse aille écouter l’emifion !!!!!!!! Parce que c’est super génial!!!!!! Comme tu l’auras surement deviner, ça parle de sexe, mais pas seulement, ça parle aussi d’amour et de relations humaines. Il y a déjà un petit plus de quinze émissions qui traite de sujet vraiment variés ça va de la première fois, au chagrin d’amour, à la loose sexuelle , à la fidélité, aux déclics sexuelles. C’est proposé par Madmoizelle et animé par Marie Sophie Larrouy et Navie .C’est super bien fait parce qu’au travers d’anecdotes, de blagues et de discussion entre copines les sujets qui peuvent apparaitre comme un peu  » lourds  » ou tabous sont totalement dédramatisés. Il y a ZERO jugement ce qui est hyper déculpabilisant au final, et ça permet de s’ouvrir un peu l’esprit. Que tu sois filles ou garçons je t’invite vraiment à aller écouter l’émifion, avant de dormir, en faisant tes courses sur le trajet de la fac ou du boulot. Pour se faire tu peux soit passer par l’appli podcasts de ton smartphone ou bien écouter les émissions via youtube (je te mets même un lien pour te macher le travail histoire que tu n’aies pas d’excuse) .

 

 

____________________________________________

 

Grand Blanc :

Non pas que j’aime être classer dans une case, mais je fais partie de ces gens qui écoutent en boucle la même musique jusqu’à la détesté . En ce moment c’est Grand Blanc qui a ce pouvoir; Rien de nouveau sous les tropiques effectivement mais en fait j’étais un peu en retard sur le sujet. Moi j’en étais restée à leur EP que j’avais vraiment bien aimé. Et puis ça doit faire un mois, j’ai découvert en explorant spotify qu’ils avaient sorti un album. Ni une ni deux je m’empare de mes écouteurs et j’écoute ça. Depuis il n’est pas rare que j’ai dans mes oreilles une de leur musique. C’est plutôt rare que j’aime tout un album entier, d’habitude il y a toujours une ou deux chansons que je laisse de côté mais là non. Cela dit il y en a quand même une que j’aime un peu plus que les autres. Elle s’appelle verticool et en fait elle se pouvoir tout à fait étrange, de me donner envie de danser et de me trémousser peu importe l’endroit où je me trouve.

 

___________________________________

 

 

Beauté Fatal de Mona Chollet :

Ce livre fait partie du point de départ de ma grande remise en question, sur la mode et la beauté, la façon dont je consomme tout ça. Depuis que j’ai lu ce livre j’aborde les choses de manières un peu différente. J’en suis venue à me dire une chose qui va normalement de soi mais que j’avais totalement perdu de vue et qui n’est pas si facile à concevoir : pourquoi être belle? Pour qui? Pour soi d’abord, et ensuite pour les autres. Il n’y aucun mal à vouloir être belle, mais le problème, c’est qu’on veut l’être pour rivaliser avec un idéal inateignable,fabriqué par les marques et les médias dans le but de nous faire consommer un maximum. Tout ça on le sait, c’est notre choix de nous laisser avoir dans cette espèce de spiral mais il n’empêche que ça ne fait pas de mal de se remettre un peu les idées en place. Cesser d’avoir l’esprit saturé par tout ce qu’on voit, prendre les choses avec un peu plus de légèreté .

Le livre est très facile à lire, parce qu’il y a des exemples simple, contemporain qui parle à tout le monde. Moi ça m’a permis de m’enlever mes oeillères,de dédramatiser, de même que certain jour j’assume totalement d’avoir l’air superficielle, et bien maintenant j’assume aussi de me foutre complètement de l’image que je renvois aux autres de temps en temps.

Voilà un petit passage de l’introduction si ça peut te donner envie de le lire :

 « Au delà des belles images, l’omniprésence de modèles inateignables enferme nombre de femmes dans la haine d’elles mêmes, dans des spirales ruineuses et destructrices où elles laissent une quantité d’énergie exorbitante. L’obsession de la minceur trahit une condamnation persistante du féminin, un sentiment de culpabilité obscur et ravageur. La crainte d’être laissée pour compte fait naitre le projet de refaçonner par la chirurgie un corps perçu comme malléable à merci, un objet extérieur avec lequel le soi ne s’identifie en aucune manière. Enfin la mondialisation des industries cosmétiques et des groupes de médias aboutit à répandre sur tout la planète le modèle unique de la blancheur, réactivant parions des hiérarchies locales délétères.
Les conséquences de cette aliénation sont loin de se limiter à une perte de temps, d’argent et d’énergie.La peur de ne pas plaire,de ne pas correspondre aux attentes, la soumission aux jugements extérieurs, la certitude de ne jamais être assez bien pour mériter l’amour et l’attention des autres traduisent et amplifient tout à la fois une insécurité psychique et une autodévalorisation qui étendent leurs effets à tous les domaines de la vie des femmes. » .

 

 

2 réflexions sur “Pot Pourri #1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s